MATHEZ FORMATION

L’exonération de TVA ne s’applique pas à certaines prestations d’assurances, selon la CJUE 

TVA et assurance - arrêt CURIA

TVA et assurance - arrêt CURIA

La CJUE a statué : les services de règlement des sinistres fournis au nom et pour le compte d’un assureur par un prestataire de services ne sont pas exonérés de TVA.
 Arrêt de la CJUE du 17 mars 2016 – Minister Finansów contre Aspiro SA
L’article 135, paragraphe 1, sous a), de la directive 2006/112/CE du Conseil, du 28 novembre 2006, relative au système commun de taxe sur la valeur ajoutée, doit être interprété en ce sens que des services de règlement de sinistres, tels que ceux en cause au principal, fournis par un tiers au nom et pour le compte d’une entreprise d’assurance, ne relèvent pas de l’exonération prévue à cette disposition.
Lire l’arrêt dans son intégralité:   InfoCURIA – Arrêt du 17 mars 2016

En résumé:

Le cas : Aspiro, société établie et assujettie à la TVA en Pologne fournit au nom et pour le compte d’une entreprise d’assurance, sur la base d’un contrat conclu avec cette dernière, l’ensemble des services afférents au règlement des sinistres (réception et enregistrement des déclarations de sinistres, suivi du règlement des sinistres, expertise des biens concernés,  paiement des indemnités, etc.). Selon Aspiro, les opérations auxquelles elle se livre, effectuées au nom et pour le compte d’une entreprise d’assurance, sur le fondement d’un mandat, constituent des opérations d’assurance, au sens du droit polonais.
La question préjudicielle dont la Cour s’est saisie est liée à l’article 135, paragraphe 1, sous a), de la directive 2006/112/CE du Conseil du 28 novembre 2006 relative au système commun de taxe sur la valeur ajoutée : Des services tels que ceux en cause dans la présente affaire, fournis pour le compte d’une entreprise d’assurance par un tiers, au nom et pour le compte de l’assureur, lequel tiers n’a aucun lien juridique avec l’assuré, relèvent-ils de l’exonération prévue par cette disposition ?

La Cour a statué: Les services de règlement de sinistres, tels que ceux en cause au principal, fournis par un tiers au nom et pour le compte d’une entreprise d’assurance, ne relèvent pas de l’exonération de TVA prévue par L’article 135, paragraphe 1, sous a), de la directive 2006/112/CE du Conseil, du 28 novembre 2006, qui concerne “les opérations d’assurance et de réassurance, y compris les prestations de services afférentes à ces opérations effectuées par les courtiers et les intermédiaires d’assurance“.

Nos formations TVA et services

Quitter la version mobile